Prochaine séance du séminaire « Ecrire et créer avec les villes en mouvement. Approches postcoloniales »

« Écrire et créer avec les villes en mouvement. Approches postcoloniales »

Jeudi 17 octobre 2013, de 17h30 à 19h30
Musée du Quai Branly
37 quai Branly 75007 Paris
Salle de cours n°2 (sous-sol, à droite de l’amphi Claude Lévi-Strauss)

 

Aline BERGÉ

(Sorbonne nouvelle – Paris 3)

SITUATION(S) : Généalogie et enjeux plastiques d’une notion théorique. Sartre, Balandier, Debord.

Retour sur l’espace critique de l’après seconde guerre mondiale et la fortune singulière d’un terme pluriel quoique commun : « situation », approprié et modulé, colporté et disputé en divers lieux, pays, continents, par des écrivains, des philosophes, des sociologues, des géographes, des anthropologues, des artistes et des urbanistes… De la « Présentation des Temps modernes » de Jean-Paul Sartre, aussitôt traduite et diffusée à l’étranger, à l’Internationale situationniste, qui relaie en divers gestes les projets poétiques révolutionnaires des avant-gardes dadaïste, surréaliste et lettriste, en passant par les travaux novateurs de Georges Balandier sur « la situation coloniale » dans les années 50 en Afrique, un état des lieux critique de la civilisation occidentale se dessine, qui place au cœur de l’action, des projections ou de la réflexion, la question urbaine et la marge d’action et/ou de création des sujets individuels ou collectifs dans leur vie quotidienne.

Programme séminaire 2013/14


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *