« Pratiques et poétiques de l’espace urbain en contextes postcoloniaux »

La prochaine séance du « Pratiques et poétiques de l’espace urbain en contextes postcoloniaux » aura lieu le Jeudi 20 octobre 2011, de 17h30 à 19h30, Musée du Quai Branly, 37 quai Branly 75007 Paris, salle de cours n°2 (sous-sol, à droite de l’amphi Claude Lévi-Strauss) 

Nous y accueillerons

Philippe GERVAIS-LAMBONY

(Université Paris Ouest – Nanterre. Laboratoire Gecko)

 

NOSTALGIES JOHANNESBOURGEOISES

 

            « They will pull down the Standard Theatre like they have pulled down all the old buildings, theatres, gin-palaces, temples, shops, arcades, cafes and joints that were intimately associated with the mining-camp days of Johannesburg. Because I know Johannesburg. And I am satisfied that there is no other city in the world that is so anxious to shake off the memories of its early origins. »

Herman Charles Bosman, A Cask of Jerpigo, 1957

 La présentation, par un géographe s’intéressant aux relations entre espace et temps dans les villes sud-africaines, est une réflexion, menée à travers une sélection d’œuvres littéraires [HC Bosman, Zake Mda et Yvan Vladislavic], sur l’importance des « nostalgies » citadines pour comprendre les relations des habitants avec leur espace et lire la ville de Johannesburg, marquée depuis son origine par la rapidité de ses transformations, par la vigueur des processus de « destruction créatrice » (David Harvey).

La séance est ouverte à tous


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *