Lire les villes – colloque, 16-17 juin 2011 (université de Tours)

Lire les villes
Panorama littéraire des villes du monde contemporain

Université François-Rabelais de Tours, 16 et 17 juin 2011

La ville est une muse textuelle ; littérature et sciences sociales peuvent être considérées comme symbiotiques tant les études urbaines ont largement puisé dans la production romanesque, à titre de source parfois, d’argumentaire souvent. Lire la suite

Séminaire de master de Michel Collot

Géopoétique, géocritique, écocritique : ces néologismes récemment apparus témoignent d’un intérêt croissant pour la représentation des lieux dans les textes littéraires et pour l’inscription de la littérature dans l’espace. On assiste peut-être à l’émergence d’une nouvelle discipline, la géographie littéraire, qui viendrait utilement compléter l’histoire littéraire. Ce séminaire se propose d’en étudier les différentes manifestations et les diverses orientations, et d’en tester la pertinence sur un corpus privilégié : celui des œuvres de Julien Gracq, écrivain et géographe.

Le séminaire aura lieu le mercredi de 16 h à 18 h
 à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, Centre Censier,
13 rue Santeuil, Paris 5eme, salle 418 A,  4eme étage.
Ouvert à tous. Calendrier prévisionnel :
16, 23 février ; 2, 9, 16, 23 mars ; 6, 27 avril ; 4, 11, 18 mai

Le calendrier du séminaire de recherche « Vers une géographie littéraire » est inchangé : prochaine séance le vendredi 11 mars à 17 h. La vidéo de la première séance est en ligne dans la rubrique « séminaire »

 

Compte-rendu de la séance d’ouverture du séminaire

Séminaire Vers une géographie littéraire ?

Compte-rendu de la séance du 14 janvier 2011

La première séance du séminaire a réuni une assistance nombreuse : une quarantaine d’étudiants, de chercheurs et d’enseignants-chercheurs, venus de plusieurs universités de Paris, de province et de l’étranger, et représentant différentes disciplines, et notamment la géographie et les littératures française, allemande, anglaise, russe, espagnole, scandinaves, brésilienne, chinoise, coréenne … Cette affluence et cette diversité montrent que notre initiative répond à une actualité de la recherche et à un besoin : les chercheurs qui s’intéressent à la géographie littéraire sont assez dispersés et nous espérons leur offrir dans le cadre du séminaire et de ce blog un lieu pour se réunir et échanger, afin de construire ensemble un champ qui est encore un chantier.

Lire la suite